J.D Salinger: L’attrape cœurs

51FV05TVM3L

 

Résumé:

Phénomène littéraire sans équivalent depuis les années 50, J. D. Salinger reste le plus mystérieux des écrivains contemporains, et son chef-d’oeuvre,  » L’attrape-cœurs « , roman de l’adolescence le plus lu du monde entier, est l’histoire d’une fugue, celle d’un garçon de la bourgeoisie new-yorkaise chassé de son collège trois jours avant Noël, qui n’ose pas rentrer chez lui et affronter ses parents. Trois jours de vagabondage et d’aventures cocasses, sordides ou émouvantes, d’incertitude et d’anxiété, à la recherche de soi-même et des autres. L’histoire éternelle d’un gosse perdu qui cherche des raisons de vivre dans un monde hostile et corrompu. ( Source Amazon)

Ce que j’en ai pensé:

Je commençais à lire « L’attrape cœurs » de J.D Salinger, et je m’attendais vraiment à déguster ce livre. Si au début j’étais plutôt amusée par le style d’écriture cela n’a vite plus été le cas. La façon vraiment crue d’écrire me dérangeait pas trop,puis au milieu du livre cela à commencer vraiment à m’agacer, au point que je voulais m’arrêter de lire, fermer le livre, et le mettre au fond d’un tiroir pour l’oublier à jamais. Certains crieront au sacrilège, mais malheureusement c’est réellement ce que j’en ai pensé… On trouve une insulte une phrase sur deux. Et l’auteur les utilise à outrance. Ce n’est même pas lorsque le personnage est énervé, c’est tout le livre qui se compose d’injures. D’ailleurs et malheureusement on ne retient que cela! L’histoire n’est pas des plus palpitantes au contraire. Les « mots doux » à chaque ligne sont peut-être là pour nous faire oublier que l’on s’ennuie fermement, mais que nini, ça ne marche pas.  Sans ces mots durs et innombrables l’histoire serait tout à fait banale, et sans parler du personnage principal, qui est énervant à souhait. Des plus insupportables, on ne peut donc pas se rattraper là dessus, car il n’est même pas attachant, peut-être avec un autre vocabulaire et une présence d’esprit plus conséquente… Ce n’est pas la meilleur technique pour nous accrocher car on est vite lassé par tant de vulgarité inutile. Ainsi pour cette fois encore, je ne serais pas de l’avis des critiques. 

 

Cliquez sur « http://labibliothequedesophie.unblog.fr/  » pour voir tous les autres articles.

Publié dans : Les articles |le 8 septembre, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Une phrase, voire plus.. |
book's house |
Elplume |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Delphinebilienchalansonnet
| Littérature: poésies et ses...
| A Book Please