Tesson – Dans les forêts de Sibérie

Image illustrative de l'article Dans les forêts de SibérieRésumé Wikipédia: Dans les forêts de Sibérie est un récit autobiographique de Sylvain Tesson publié le 1er septembre 2011 et ayant reçu le prix Médicis essai la même année. Le livre est le carnet d’ermitage de l’auteur, qui a vécu six mois en Sibérie, de février à juillet 2010, dans une cabane sur la côte nord-ouest du lac Baïkal, près de la réserve naturelle de Baïkal-Léna, à 120 km du village le plus proche, sans route, vivant de pêche, de bûcheronnage, de marches, de lecture et de vodka.

Ce que j’en pense :

Ceci est le journal d’un homme explorant le fond de l’humanité et le fond de son esprit. Ne pouvant changer l’état d’esprit du monde, il a décidé de changer lui-même. ( Il y a un proverbe qui dit: Si tu veux du changement, sois le changement.) Et c’est précisément l’idée… L’auteur décide de s’isoler six mois dans la forêt sibérienne, où il vivra dans une ex-cabane de chasseur, avec le minimum, du tabasco par hectolitre comme la vodka pour tenir chaud au corps et à l’esprit. Tesson attend, regarde et attend, bois et attend encore, et de nouveau il observe… Voilà à quoi sert la retraite sibérienne. Mais elle sert aussi à la prise de conscience, celle du superflu de l’abondance, l’abondance sociale et matérielle, l’abondance de l’abondance…  Quand la tranquillité et la beauté du mode de vie et de l’endroit submerge tellement, que l’on vient à regretter qu’elle soit troublée par une visite impromptue, même si cette solitude durait de plusieurs jours. Tesson lutte aussi avec les grandes questions de la vie, il y a je pense pas mal de philosophie non intentionnelle.

Tesson a vécu centaines de voyages pour ses 41 ans et les a transcrits dans beaucoup de récits. Il est gagnant d’un prix Goncourt. Mais c’est un homme qui a toujours couru après les espaces, manquant toujours de temps pour tout, il a décidé pour la première fois d’en avoir devant lui, enfin, du temps. Du temps pour ne rien faire, du temps pour être las, du temps pour subvenir lui-même à ses besoins primaires et revenir à la simplicité et surtout à la stricte nécessité, pour enfin apprécier le réel goût de la vie. Du temps, du temps, du temps… Du temps à n’en savoir que faire, du temps pour sentir les engelures, respirer le froid glaçant qui pique les narines, du temps apprendre et réapprendre, du temps pour ne penser qu’à aujourd’hui. Et surtout surtout, du temps pour se dire tout haut:  » Je vis, je vis, je vis… »

Le récit de Sylvain Tesson vous plongera dans l’intimité d’une cabane sibérienne à la lisière d’une forêt et d’un lac gelé. Il a le grand avantage de faire voyager et de faire ralentir la pouls. De détendre intensément. Un livre génial mais un brin naïf, une naïveté joyeuse qui peut parfois faire du bien. Je recommande !!

Mes citations préférées:

« Vivre replié dans un espace que le regard embrasse, qu’une journée de marche permet de circonscrire, et que l’esprit se représente. »

« On ne se sent jamais aussi vivant que mort au monde! »

« La lune rousse est montée dans la nuit. Son reflet dans les éclats de banquise: Une Ostie de sang sur l’autel blessé. »

« Parfois mon regard s’attarde sur un plan d’eau vide où deux canards se posent soudain comme si une prémonition trouvait son exaucement. Comme lorsque l’œil découvre dans un livre la phrase que l’esprit attendait depuis longtemps sans réussir a la formuler.’ »

Publié dans : Les articles |le 14 octobre, 2016 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez répondre, ou faire un trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Une phrase, voire plus.. |
book's house |
Elplume |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Delphinebilienchalansonnet
| Littérature: poésies et ses...
| A Book Please